Note de Presse MOSCTHA/HAITI sur PIDIH

MOSCTHA-Haïti appelle autorités et société civile haïtiennes à se pencher sur sort des travailleurs haïtiens en République Dominicaine

En commémorant ce 1er mai 2016 la Journée Mondiale des Travailleurs/ses, MOSCTHA-Haïti (Mouvement Socio-Culturel pour les Travailleurs Haïtiens), organisation qui plaide pour la défense des droits humains et qui oriente ses interventions pour la transformation des conditions de vie des travailleurs/ses et leurs familles, veut attirer l´attention des acteurs politiques et civils du pays sur le sort des travailleurs haïtiens au pays voisin.

« Nous constatons un délaissement, surtout de la part des autorités haïtiennes, sur le cas de nos compatriotes qui travaillent en République Dominicaine, soit dans les champs de canne à sucre et le secteur agricole, soit dans les secteurs de la construction et le marché informel. », accentue Roudy Joseph, directeur de l´organisation en réclamant aux autorités d´assumer leurs responsabilités vis-à-vis des conditions précaires de travail qui s´y trouvent.

MOSCTHA-Haïti trouve une majeure responsabilité de l´État haïtien dans son incapacité et du manque de ses devoirs de fournir la documentation d´identité d´origine aux travailleurs émigrants et leurs familles. En ce sens, l´organisation, empruntant la voix des affectés-es, crie au scandale sur le dossier du PIDIH (Programme d´Identification et de Documentation des Immigrants Haïtiens) :

« Le gouvernement Martelly-Lamothe avait annoncé aux autorités dominicaines et à la communauté haïtienne en RD au mois de juin 2014 ce programme spécial qui avait objectif de doter des documents nécessaires (passeport, carte d´identification et acte de naissance) à  300,000 personnes. »

Cependant souligne Joseph, les gens qui s´y ont inscrit crient au désespoir car ayant payé la somme de 1,000 gourdes pour l´obtient de ces 3 documents, il y a des dizaines de milliers qui n´ont trouvé ni même un seul de ces documents.

L´organisation demande ainsi à l´État haïtien de faire lumière sur ce programme, parce qu´en première cause devant la nécessité d´un document d´identité pour les travailleurs/ses et leurs familles continuer leur processus de régularisation de leurs conditions migratoires en République Dominicaine, les autorités ne doivent pas rendre plus misérable le sort de ces compatriotes qui beaucoup d´entre eux travaillent déjà dans des conditions pitoyables.

Le Mouvement Socio-culturel pour les Travailleurs Haïtiens voit ainsi nécessaires des investigations et des audits, et que les rapports soient rendus publics. Roudy Joseph, directeur exécutif de MOSCTHA-Haïti, assure être impliqué avec les différents groupes des travailleurs/ses pour continuer cette demande jusqu`à ce que à toute personne inscrite dans ce programme lui soit rendus ces documents.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s